• Plusieurs projets communs :

    un jeu de l'oie côté français, un jeu de l'oie côté burkinabè (école publique de Sayaro)

    un livre sur les jeux de récréation et les jeux de maison au Burkina Faso et en France (école publique Sapouy A)

    un projet d'électrification solaire pour les classes de CM (école publique Sapouy A)

    en partenariat avec Solaire sans frontières (France) et Sahel Energie Solaire (Burkina Faso)

    un projet d'électrification solaire mobile pour les classes de CM (école publique de Sayaro)

    en partenariat avec CB Energie - Lagazel (Burkina Faso) 

    Projet commun 2016-2018 Ecoles Sapouy A et Sayaro de Sapouy / Ecole de Saint Jean de Touslas        Projet commun 2016-2018 Ecoles Sapouy A et Sayaro de Sapouy / Ecole de Saint Jean de Touslas

    Les projets précédents :

    Projet commun 2016-2017 Sapouy - Saint Jean de Touslas

    La vie quotidienne d'un enfant burkinabè, 

    la vie quotidienne d'un enfant français

    (projet 2014-2016)

    Projet commun 2016-2017 Sapouy - Saint Jean de Touslas

    La construction d'une bibliothèque enfantine à Sapouy

    (projet 2012-2014) financement / livres / côté français

    financement / locaux et rayonnages / côté burkinabè

     

    Projet commun 2016-2017 Sapouy - Saint Jean de Touslas

    Slam pour Sapouy

    (correspondance scolaire 2011-2012)

     

    Projet commun 2016-2017 Sapouy - Saint Jean de Touslas

    Partenariats avec la Compagnie Graines de Calebasse

    (projets 2008-2009, 2012-2013, 2014-2015)


  • Les élèves de l'école Sapouy A chantent le Ditanyè, l'hymne national du Burkina Faso 

    Chaque matin, à 7h30, avant l'entrée en classe, et chaque soir*, à 16h00, à la fin de la classe, les élèves se rassemblent dans la cour de récréation devant le drapeau national et chantent le Ditanyè, l'hymne du Burkina Faso.

    Voici les paroles du 1er couplet et du refrain de cet hymne révolutionnaire :

    Contre la férule humiliante il y a déjà mille ans, la rapacité venue de loin les asservir il y a cent ans.
    Contre la cynique malice métamorphosée en néocolonialisme et ses petits servants locaux,
    Beaucoup flanchèrent et certains résistèrent,
    Mais les échecs, les succès, la sueur, le sang
    Ont fortifié notre peuple courageux et fertilisé sa lutte héroïque.
    Et une seule nuit a rassemblé en elle l'histoire de tout un peuple.
    Et une seule nuit a déclenché sa marche triomphale vers l'horizon du bonheur.
    Une seule nuit a réconcilié notre Peuple avec tous les Peuples du Monde,
    À la conquête de la liberté et du progrès
    La Patrie ou la mort, nous vaincrons !

    (*) A partir de midi, les Burkinabè parlent de "soir".

     


  • Clique sur la photo pour ouvrir le diaporama

    Des photos de l'école Sapouy A

     

    Cette année scolaire, nous allons rédiger en commun un livre illustré qui présentera les jeux des enfants du Burkina Faso et des enfants de France.

    Il n'y a pas d'électricité à l'école Sapouy A. Afin d'avoir des photocopies en mathématiques et en français, les classes de CM cherchent à financer les achats suivants : un ordinateur portable et un combiné imprimante - phocopieuse - scanner ainsi qu'une installation photovoltaïque (onduleur, câbles). Nous allons essayer de financer l'acheminement de panneaux photovoltaïques mis à disposition par Solaire sans Frontières.

     

    Des photos de l'école Sapouy A





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique